« Qui croit aux petits hommes verts? De l’iconoclasme sociologique aux cultures visuelles »

Chapitre publié in Gil Bartholeyns (dir), Politiques visuelles, Presses du Réel, p. 229-271.

Tiré à part du chapitre.

Résumé: ce texte décrit l’histoire du thème des little green men (petits hommes verts), depuis leur invention comme type d’extraterrestre décrit dans les romans et nouvelles de science-fiction publiées dans les pulps, jusqu’à leur retraduction comme créatures liées aux atterrissages de soucoupes volantes. La transition de la SF à la culture ovni s’est déroulée au cours de l’affaire de l’atterrissage de Kelly-Hopkinsville dans le Kentucky en 1955 lorsqu’une famille a déclarée avoir été assiégée pendant toute une nuit par de petites créatures. Le lendemain, les journalistes ont commencé à associer l’expression little green men aux créatures décrites par les témoins de Kelly-Hopkinsville. Le texte montre aussi comment la description précise des conditions d’émergence et d’attribution de cette expression à certaines affaires d’ovnis permet d’analyser la question de la croyance associée souvent à ce sujet.

Abstract: This paper describes the history of little green men from its invention as a science fiction stereotype to its traduction as a media cliché for UFOs in the middle of the 1950s with the Kelly-Hopkinsville, Kentucky, flying saucer landing and « little men » sighting (these « little men » were translated into « little green men » by the journalists). It also explores what the history of this stereotype teaches us on the sociology of ufo and of alleged « irrational beliefs ».

Publicités